Codepink tombe la chemise contre BP

Alors que la compagnie pétrolière britannique British Petroleum patauge dans le pétrole sans être en mesure d’arrêter la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis, les pacifistes de Codepink hausse le ton.

© Codepink

© Codepink

Le 25 mai dernier, ces féministes activistes de Californie ont manifesté devant le siège de BP à Houston de manière pour le moins spectaculaire : presque nues et partiellement recouvertes de poissons morts, elles ont défilé sous le regard médusé des passants.

Dans un communiqué de presse édité en marge de la manifestation, les membres de Codepink interrogeaient la direction de BP : « What is more indecent, our bodies or the horrific effects of our nations obsession with oil?

Quest qui est le plus indécent, nos corps dénudés ou les horribles effets de nos obsessions pour le petrole ?»

BP Houston: The Naked TruthSinging in Action!

Emmené par Diane Wilson, co-fondatrice de Codepink, activiste environnementale et « fisherwoman » de son état depuis quatre générations, cette nouvelle forme de militantisme secoue l’establishment dans le but d’obtenir des mesures concrètes et immédiates. Le premier combat de Codepink fut mené contre la politique de George Bush en Irak, le nom du groupe faisant référence au code couleur employé par Washington pour qualifier la menace terroriste (niveau d’alerte jaune, orange et rouge).

Liens connexes :

CODEPINK Women for Peace (YouTube)