Ecostream, la grande illusion

De Disneyland au jardin botanique de Sydney, en passant par Pékin ou le zoo de Vincennes, lunivers des images qui composent lexposition Ecostream du photographe Guillaume Janot brouillent les pistes.
Là où on se croirait en pleine nature, on se retrouve dans un monde carton-pâte, dans un environnement factice ou reconstitué, souvent délocalisé et fabriqué de toutes pièces, dont lusage est essentiellement voué aux loisirs.

Lexposition à la Fondation dentreprise Ricard présente un ensemble de photographies inédites réalisées entre 2007 et 2009 où le photographe nous surprend et nous invite à regarder à deux fois ces images que nous avons trop pris lhabitude dingérer sans se poser de questions.
Là où nous croyons reconnaitre un monde exotique et familier, on saperçoit que lon est face à un décor, un monde superficiel Le seul indice laissé pour nous aiguiller est le titre des photographies, qui situe et nomme les lieux nous révèlant alors leur réelle nature.

Aussi à trop vouloir coller un sens écolo à tout ce que je vois en ce moment, javoue mêtre laissé avoir par le titre Ecostream qui nest autre en réalité que le nom dun grand parc public de Pékin, où le promeneur peut simmerger dans une campagne fleurie, idyllique où lillusion de nature (à la fois sauvage et rassurante) est savamment mise en scène.

Ecostream, Chaoyang Park, Beijing, été 2008, 2009 Image murale, 365 x 490 cm Courtesy de l’artiste/ Alain Gutharc

Un grand merci à Guillaume Janot pour avoir bien voulu répondre à ses quelques questions et nous apprendre à ne pas nous contenter de ce que lon voit ou pense ou imagine, bref à prendre le temps de sarrêter pour mieux penser.

– pourquoi avoir choisi comme thème lillusion du paysage?
Ce nest pas la question de lillusion, cest vraiment celle du paysage. Simplement, en voyageant, jai traversé des lieux reconstitués, fabriqués de toute pièce, et souvent nayant peu à voir avec lendroit où ils se trouvent, et my suis intéressé.

– comment en êtes vous arrivé au thème de lenvironnement (artificiel ou reconstitué)? Doù vient selon vous cette sensibilisation?
Je ne travaille pas sur la thématique de lenvironnement. Je travaille sur la question du paysage et de sa représentation. Pour les grandes images murales par exemple, ma réflexion est avant tout photographique, notamment sur la question du cadrage, sans laquelle cette illusion de naturel voire parfois de nature vierge, ne pourrait pas opérer. Les espaces que je photographie sont souvent de petites parcelles, entourées souvent de bancs, de lampadaires et autres cabanes à frites. Lillusion, limage, est possible quen éliminant les éléments qui pourraient perturber la lecture, où permettre de contextualiser, en les rejetant hors cadre. De même, il ny a pas dans ce travail de dimension écologique. Le titre, Ecostream, est emprunté littéralement à lun de ces espaces récréatifs.

– comment travaillez-vous? (les étapes: comment vous lancez vous sur un thème ? comment trouvez vous les sites? quelle est votre démarche, votre état desprit au moment même de la prise de la photo?)
Jai démarré cette série un peu par hasard, lors dun premier voyage en Chine, pays du pastiche et de la copie. Jai été assez fasciné par les emprunts, souvent stéréotypés, aux architectures du monde entier. Jai aussi une certain attrait pour les parcs dattractions et autres lieux de loisirs. Le fil conducteur de ce corpus sest alors imposé assez facilement.

– que cherchez vous à provoquer chez le spectateur?
De créer le trouble entre une image et ce quelle représente, par exemple.

SI VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS : 2 solutions

Vendredi 4 décembre, 19h: le critique d’art Pascal Beausse invite Guillaume Janot. Ils reviendront sur la démarche de l’artiste et analyseront son travail récent, dans le cadre de son exposition personnelle à la Fondation Ricard. (entrée libre)
– Visites commentées gratuites chaque mercredi à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h00.

PROCHAINES EXPOSITIONS PERSONNELLES DE GUILLAUME JANOT

> Frac des Pays de la Loire – Du 15 janvier au 7 mars 2010 www.fracdespaysdelaloire.com
> Galerie Alain Gutharc – Du 27 février au 17 avril 2010 www.alaingutharc.com

A PARAÎTRE

Livre Ecostream à paraître aux Editions Filigranes en Janvier 2010
Coproduction : Frac des Pays de la Loire, Galerie Alain Gutharc, Guillaume Janot, Fondation d’entreprise Ricard.

INFORMATIONS PRATIQUES

> Fondation dentreprise Ricard – 12 rue Boissy d’Anglas 75008 Paris – T. 33 (0)1 53 30 88 00
www.fondation-entreprise-ricard.com
Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h