Engagez-vous pour le coton équitable avec Micky Green!

Depuis le 15 janvier 2010, les internautes peuvent donner leur voix en faveur du coton équitable en créant leur étiquette virtuelle sur le site www.changeonsdetiquette.com.

C’est avec le titre «T.L.» du nouvel album de Micky Green que Max Havelaar lance le premier clip pétition ! Participatif, ce clip se construit et se dévoile grâce aux étiquettes que les internautes viennent déposer sur une image du clip. Allez voir sur le site, c’est plus tout de suite plus clair !

Sinon pour info le clip officiel et le morceau choisi:

Pour scénariser la demande des consommateurs, Max Havelaar a imaginé un geste symbolique fort : couper son étiquette. Ces étiquettes seront collectées sur le terrain par l’intermédiaire des étudiants et sur le web, via le site internet dédié.

1 étiquette collectée = 1 voix pour le coton équitable !

Dans des dizaines de campus en France, des étudiants se sont portés volontaires pour devenir Ambassadeurs du coton équitable et orchestrer leur propre collecte d’étiquettes. Le 27 février, dans les rues commerçantes de 10 grandes villes de France, chaque citoyen pourra couper son étiquette et la coller avec d’autres, de manière à créer une œuvre participative. A Paris, le rendez-vous sera place du Palais Royal, 75001 Paris de 10h30 à 18h00.

En Afrique de l’Ouest et en Inde, les producteurs récoltent le coton à la main sur des exploitations familiales non irriguées. Ils dépendent du coton pour subsister. Pour eux, c’est une rentrée d’argent indispensable à côté des cultures vivrières. Mais les cours du coton sont fortement perturbés. L’écart se creuse entre les producteurs des pays développés et les producteurs n’ayant accès ni aux subventions, ni aux moyens d’accroître leur productivité. La variation du dollar et la hausse du prix du pétrole rendent la situation encore plus difficile pour ces producteurs déjà fragilisés.

Aujourd’hui, les marques de prêt-à-porter s’intéressent peu au coton équitable. Il y a pourtant urgence à soutenir les producteurs de coton des pays du Sud. Malgré son formidable potentiel et l’engagement de marques comme Armor Lux, Article 23, Eminence, Kindy ou encore Monsieur Poulet, l’offre en coton équitable reste confidentielle et méconnue des consommateurs. Pourtant, plus les marques prendront des engagements authentiques et sur le long terme, plus les producteurs de coton pourront bénéficier d’un commerce équitable et vivre dignement de leur terre. Dans ce but, l’association Max Havelaar France souhaite mobiliser massivement les consommateurs.

Les retombées de cette mobilisation permettront aux équipes de l’association de sensibiliser les marques en leur prouvant que la demande est au rendez-vous. Au-delà d’une simple politique d’achat responsable, intégrer du coton équitable dans ses collections constitue une initiative concrète et mesurable de développement durable. Plus largement, le commerce équitable est porteur de sens dans l’entreprise. Il apporte transparence et traçabilité. C’est une nouvelle manière de travailler avec ses équipes et un axe fort de communication envers ses consommateurs.

En bref, les objectifs de cette campagne:
> Permettre à des milliers de producteurs en Afrique de l’Ouest et en Inde de prendre leur avenir en main.
> Sensibiliser les marques de prêt-à-porter pour qu’elles s’engagent en faveur du coton équitable.
> Faire émerger la demande des consommateurs pour le coton équitable dans les magasins.